MUSIQUE

MÉLISSA HIÉ  soliste djembé/sabar/balafon (Bordeaux)
Percussionniste et danseuse, elle est une des musiciennes au féminin du groupe Benkadi de Bordeaux. Formée à l’âge de neuf ans par son père aux instruments traditionnels tels que le balafon et le barra, c’est au djembé que Mélissa s’est révélée. Elle intègre alors plusieurs formations de genres différents en tant que percussionniste. Passant de la pop à l’électro, elle affectionne ces mélanges inattendus. Elle travaille également d’autres percussions (congas) afin d’enrichir son jeu.

Influencée par les différentes techniques de ces instruments, elle développe une approche mélodique de la percussion pour le plus grand plaisir de ses auditeurs.

OPHÉLIA HIÉ  dununs/sabar/balafon (Bordeaux)

Initiée dès son plus son jeune âge par son père Adams HIE, elle fait ses preuves sur les scènes de la région bordelaise lors d'évènements musicaux (mariages, animations, concerts, etc). Elle débute par la danse, le chant et les percussions telles que le barra, le djembé et le doum pour évoluer ensuite vers son instrument de cœur, à savoir le balafon. C'est en écoutant son frère et son père jouer étant petite que l'envie d'essaye ce jeu lui vint. A leur côté, elle apprend le répertoire traditionnel burkinabé et s’intéresse aux précurseurs de l'instrument. Ces dernières années, elle multiplie les expériences musicales et artistiques en mélangeant les styles musicaux et en oeuvrant pour des causes pédagogiques et humanitaires. 

AGATHE MOUBEMBÉ  dununs/sabar/djembé (Lyon)

Fille de musiciens et danseurs, Agathe pratique les percussions d'Afrique de l'Ouest (doundouns, djembé, sabar) dès son plus jeune âge. Au fil des années, elle se produit sur scène dans différentes formations et accompagne des cours et stages de danses africaines pour de nombreux danseurs. Formée essentiellement en France mais aussi en Afrique de l'Ouest, son parcours musical lui permet de rencontrer des artistes d'horizons divers et d’acquérir une certaine polyvalence. C'est grâce à cette dernière qu'elle est aujourd'hui invitée à travailler avec des musiciens et danseurs de styles différents en France mais aussi à l'étranger.

DANSE/DUNUNS

SOPHIE ABADIE  (Bagnères de Bigorre)

En 2002, lors d'un voyage au Burkina Faso et au Mali, sa rencontre avec la danse et la musique est une révélation. Dès son retour, elle s'initie à la danse et à la percussion. Elle travaille les différents styles des rythmes traditionnels mandingues. C'est en Guinée, à Faranah puis à Conakry qu'elle s'est nourrie des enseignements de ses différents maîtres (Namissa Oularé et Moustapha Bangoura). Aujourd'hui, elle transmet sa passion dans diverses structures touchant différents types de public. Elle continue ses voyages musicaux entre l'Afrique de l'ouest et le Brésil où les liens artistiques lui apparaissent de plus en plus évidents. Sophie est à l'initiative du projet de la compagnie Doussou Yelen dans lequel elle s'épanouie pleinement.

MARTA GONZALEZ  (Bilbao)

En 2000, Marta débute avec la danse moderne du Congo, le N'dombolo.
Elle découvre alors les danses africaines traditionnelles et  se forme en continu depuis 2002 avec différents professeurs africains et européens, en se concentrant sur l’Afrique de l’Ouest. Lors de ses voyages, Marta perfectionne ses connaissances concernant les rythmes traditionnels afin de les enseigner à son tour avec passion et pédagogie en Espagne.
Elle a fait partie et a collaboré avec différents groupes de percussions et danses africaines et, actuellement, s’inscrit dans le groupe Doussou Yelen.

HAWOYEL M'BODJI  (Lyon)

D’origine Sénégalaise, Hawoyel a débuté son parcours en 2006 par les danses du Bénin avec Serge Hounhoayenou à Clichy la Garenne. Elle s'engage par la suite dans la troupe Pazo’note en région parisienne, dirigée par Manu Sissoko, vivant avec passion les danses maliennes. Après deux séjours au Mali, dont l’un l’a menée jusqu’en Guinée, elle s'installe à Toulouse où elle intègre la troupe « Saamato San » poursuivant ainsi son apprentissage des rythmes guinéens. Enfin de retour dans le sud, elle vit les premiers pas du projet de la compagnie Doussou Yelen. En 2015, Hawoyel part vivre au Burkina Faso où elle découvre et pratique les danses traditionnelles burkinabées avec Serge Some. Installée à Lyon depuis 2017, elle confirme avec envie et plaisir son engagement auprès des Doussou Yelen. 

JULIETTE PAGE  (Caen)

Danseuse et chorégraphe, son parcours a débuté par l'apprentissage des percussions d'Afrique de l'Ouest avant la pratique intensive des danses africaines. Forte de ses formations diverses et notamment en Afrique, elle poursuit sa démarche artistique depuis 10 ans en tant qu'enseignante et danseuse dans deux formations musicales (Mandé et Doussou Yelen). 
Débordante d'idées et d'imagination, elle crée le spectacle musical et dansé (Nyogon). Juliette est très impliquée dans l'organisation d'échanges culturels et artistiques entre Afrique de l'Ouest et Normandie à travers son association.

Spectacle // Déambulation // Stages // Animation // 

Danse // Dununs // Chant // Djembé // ...

Doussou Yelen

© 2020

  • Facebook Clean
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now